Marché immobilier,

2022, une année florissante pour les transactions immobilières

355

Un panorama de l’immobilier était présenté à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) par l’Institut de la Statistique et des études économiques (Isee). Les chiffres de l’année 2022 ont été dévoilés devant de nombreux professionnels de l’immobilier, soucieux de la conjoncture alors que l’année 2023 connaît une forte hausse des taux d’intérêt. En 2022, en revanche, les transactions immobilières ont connu des montants record. Au total, 2 891 transactions immobilières ont été conclues pour un montant record de 91 milliards de francs. Après avoir enregistré le plus faible volume de transactions en 2021, les ventes de biens immobiliers sont reparties à la hausse, faisant un bon de 32,5 %.

Lire le bilan 2021

Des opportunités d’achat en 2022

Bien que les ventes se soient retrouvées au plus bas en janvier et février 2022, au sortir du troisième référendum d’auto-détermination du 12 décembre 2021, l’activité est repartie à la hausse à partir de mars 2022, et ce jusqu’en septembre, affichant même des mois records en mai et en août. Malgré une forte hausse de l’inflation (+ 3,7 % en moyenne annuelle) qui a pesé sur le pouvoir d’achat des Calédoniens, les taux de crédit immobiliers alors très bas (1,59 % au second trimestre 2022) ainsi que le départ d’une partie de la population ont créé des opportunités d’achats pour les résidents, la majorité des ventes étant constituée de biens à usage d’habitations.

Lire le dossier complet de l’ISEE

Des ventes record à Nouméa et dans le Nord

Encore une fois, la majorité des ventes concerne l’agglomération de Nouméa (avec 1 490 transactions en 2022), en particulier dans les secteurs sud et nord de la commune. Parmi les marchés les plus dynamiques du Grand Nouméa figurent Nouméa (+ 39,1 %), Dumbéa (+35,6 %) et le Mont Dore (+ 35,0 %). A Nouméa, le secteur Sud affiche à la fois le plus grand volume de transactions (498 au total) et la plus forte hausse des ventes entre 2021 et 2022 (+ 61,2 %). Le nord du territoire connaît également une forte progression avec un niveau jamais atteint
depuis 2014 (70 transactions au total). Les prix avoisinent les 17 millions de francs en Brousse contre 27 millions de francs pour le Grand Nouméa. La différence est encore plus marquée dans les quartiers sud de Nouméa où les prix sont 2 fois plus élevés que sur le reste du territoire, hors Grand Nouméa.

La vente d’appartement domine le marché

Alors que depuis 2015, il s’était vendu plus de maisons que d’appartements, c’est la tendance inverse qui est observée en 2022. Au total, 1 087 appartements ont trouvé preneurs l’année dernière, soit 44 % des transactions immobilières, contre seulement 680 en 2021. Avec 975 transactions conclues en 2022, les ventes de maisons ont aussi atteint leur plus haut niveau depuis 2014. Des pics de vente ont été enregistrés en Brousse et à Nouméa (secteurs sud et est), au Mont-Dore ainsi qu’au nord et au sud-ouest du territoire. Pour cette catégorie de biens, de nouveaux records de prix sont atteints dans le Grand Nouméa comme sur le reste du territoire où les prix moyens sont respectivement de 34,9 et 24 millions de francs. Après avoir connu sa plus mauvaise année en 2021, le marché du neuf a également repris des couleurs.

Tendance à la baisse en 2023

Selon les premiers chiffres de l’Isee, ce regain d’activité du marché immobilier ne s’est poursuivi que durant le premier trimestre 2023. Sur l’ensemble des trois premiers trimestres, en revanche, les transactions sont en baisse de 13 % par rapport à 2022. Cette forte baisse concerne principalement les maisons (- 21 %) et les terrains à bâtir (- 35 %). Les ventes d’appartements résistent mieux (- 3 %). Avec la forte montée des taux d’intérêts enregistrés cette année, en Nouvelle-Calédonie comme dans l’Hexagone, les acquéreurs potentiels connaissent une baisse importante de leur pouvoir d’achat.
Comme le l’anticipent les professionnels, la chute des transactions immobilière devrait concerner également la fin d’année 2023.

Article paru dans IMMOCAL#211 – NOVEMBRE 2023

Shares