Aides & démarches,

5 conseils pour vivre en bon voisinage

230

Le voisinage peut avoir un impact direct sur notre bien-être au quotidien. Une ambiance bruyante et antipathique aura vite fait de dégrader la qualité de vie de tous les copropriétaires impliqués. Cependant, les règles essentielles pour vivre en bon voisinage sont souvent plus faciles à énoncer qu’à mettre en application. En voici cinq à suivre en priorité :

1/ Politesse et courtoisie

La politesse et la courtoisie sont la base de toute relation entre voisins. Même si vous n’êtes pas obligés de tout partager avec eux, le fait de dire bonjour quand vous les croisez dans l’escalier ou un simple sourire est un premier pas vers une communication apaisée. Evitez aussi les aprioris et les cancans sur ceux dont vous ignorez tout. Soyez compréhensif et faites preuve d’empathie.

 

2/ Respectez la tranquillité

Vous devez passer l’aspirateur un dimanche matin ou faire fonctionner votre lave-linge bruyant en pleine nuit ? Réfléchissez à deux fois avant de perturber la tranquillité de votre immeuble. Tout bruit, lorsqu’il est excessif et s’il se répète, peut être particulièrement gênant, surtout pendant les heures de repos. Limitez aussi le volume de votre musique, même si c’est votre chanson préférée et que vous avez envie de l’écouter dix fois de suite. Vous avez prévu une fête qui risque de durer au-delà de 23 heures ? Vos voisins vous pardonneront s’ils ont été prévenus et à condition de ne pas en faire une habitude.

3/ Les espaces communs aussi

Si votre copropriété comporte plusieurs bâtiments, par définition, les aires communes sont partagées entre tous les résidents. C’est le cas notamment des aires de stationnement, des jardins ou des espaces de jeu. Chacun de ces espaces doit être réservé à la fonction qui lui a été attribuée. Ainsi, mieux vaut interdire à vos enfants de jouer au tennis ou au ballon au milieu des voitures ou de tirer des buts sur la clôture du jardin. Apprenez-leur, dès le plus jeune âge, les règles de savoir-vivre en société. Respectez aussi les règles de stationnement. Lorsqu’une place est numérotée, veillez à prévenir vos visiteurs de ne pas s’y garer. Evitez, par ailleurs, d’encombrer les communs avec vos déchets et vos encombrants.

4/ Soyez attentifs à ses besoins

Si vous voyez un voisin âgé qui a du mal à porter ses courses, aidez-le. Si votre voisin qui vit seul est malade, proposez-lui votre aide. Même chose si sa voiture ne démarre pas. Des gestes de gentillesse seront toujours appréciés. Au-delà de renforcer les liens, un pas vers l’autre peut aider à résoudre un conflit.

5/ Communiquez pacifiquement

Si, malgré tous vos efforts, des désaccords subsistent, ne restez pas sur un ressenti négatif qui ne ferait qu’empirer la situation. Adoptez un ton calme et posé et engagez un dialogue constructif. N’allez pas rayer sa voiture pour vous venger. Au contraire, soyez le premier à agir avec civilité, en toute circonstance. En montrant l’exemple, vous diminuerez les risques d’envenimer la situation. Bonne chance !

A lire aussi : la copropriété qu’est-ce que c’est ?

Article publié dans #IMMOCAL212 – Décembre 2023

Shares