Quartier libre,

“Trianon est un village au cœur de Nouméa”

Avec ses impasses et constructions basses, Trianon offre de belles surprises à qui sait l’aimer et l’arpenter. Découverte en compagnie d’un amoureux du quartier, Antoine Azevedo, agent immobilier de l’Agence Immo.

Avec Antoine Azevedo, l'Agence Immo
2339

Bonjour Antoine. On entend parfois dire que le quartier de Trianon est une “cuvette sans air”. Est-ce vrai ?

C’est absolument… faux. C’est au contraire un quartier très aéré et aussi lumineux. Notamment parce qu’il y a ici très peu d’immeubles.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, Trianon est un quartier central de Nouméa. Quels sont pour toi ses principaux atouts ?

Je dirais d’abord un esprit village, avec ses petits commerces de proximité. Ce sentiment est accentué par les petites impasses, voire parfois des impasses d’impasses… J’y ai une fois perdu une consœur, pourtant agent immobilier depuis 20 ans et qui avait fait sa scolarité ici.

“L’impression d’être en brousse en plein cœur de Nouméa.”

Souvent, quand des amis viennent à la maison, ils s’étonnent du calme et me disent : “J’ai l’impression d’être en brousse”. C’est d’ailleurs une autre caractéristique notable du quartier : sa végétation foisonnante et ancienne.

Nous avons aussi l’accès facile au sport et aux balades avec la proximité immédiate des baies, une mixité sociale, une bonne école primaire et le collège Tuband pas loin…

 

Tu as une relation affective à ce quartier que tu connais parfaitement. C’est à toi qu’on s’adresse pour y trouver une pépite ?

C’est vrai, j’ai régulièrement des amis qui me sollicitent pour y trouver un bien. On peut dénicher de très belles surprises dans les impasses, avec des vues superbes sur la mer ou le Mont Dore.

Trianon, c’est un aimant autour duquel j’ai tourné toute ma vie. Avant notre installation sur la rue du Port Despointes, l’Agence Immo avait son siège social ici.

“C’est un quartier aimant. On y revient.”

D’anciens voisins qui comme moi avaient changé de logement sont redevenus mes voisins… Je vois que je ne suis pas le seul amoureux du quartier !

J’y habite depuis 12 ans maintenant. Des enfants que je croisais en trottinette circulent aujourd’hui en voiture… Le temps passe mais peut-être, dans les impasses de Trianon, à une allure plus modérée qu’ailleurs ? À ce jour, mon associé Pierre habite aussi le Trianon. Un nouveau converti !

 

Shares
Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et sa sécurité. En cliquant sur Accepter, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Plus d'informations. Accepter